Pas à vendre

       

Campagne de sensibilisation contre la traite des personnes

Pas à vendre ليسوا للبيع

 Dans le cadre du Projet SHARE II

 

La campagne nationale de sensibilisation contre la traite des personnes, intitulée « Pas à vendre », a été lancée le 12 avril 2016, conjointement par le Ministère de la Justice en Tunisie et l’OIM Tunisie.

Elle vise à sensibiliser l’opinion publique, et tout particulièrement les jeunes, à l’existence et à l’ampleur du phénomène de la traite des personnes en Tunisie. La campagne cherche à impliquer les Tunisiens dans la détection du problème, et à amener ainsi les migrants et les populations locales à risque à défendre et préserver leurs droits.

 

  

 

Evènement de lancement de la campagne Pas à vendre, le 12 avril 2016 au CINEVOG.

Mme Lorena Lando, chef de Mission de l’OIM en Tunisie, Mme Salma Abida, chargée de mission

au Ministère de la Justice, et Mme Hélène Le Goff, chef de projet à l’OIM  ( de droite à Gauche)

 

La particularité de cette campagne, c’est son approche d’« éducation par les pairs » : par des jeunes tunisiens, pour des jeunes tunisiens. Trente jeunes ambassadeurs tunisiens (18 filles et 12 garçons) ayant un intérêt pour le phénomène de la traite des personnes, ainsi que des connaissances et un engouement pour les techniques de production audiovisuelle, ont été sélectionnés pour la réaliser. 

Entre juin et octobre 2015, à Sousse, ce groupe de jeunes a réalisé 5 mini-films qui abordent chacun, d’une manière sensible et sans tabous, une modalité de traite détectée en Tunisie. Ecriture des scénarios, tournage, montage : les jeunes ont été impliqués dans la réalisation de la campagne du début à la fin. Ils ont pour cela été formés, d’une part par l’OIM sur la traite en Tunisie, et d’autre part par l’agence de communication partenaire du Projet, sur les méthodes de réalisation audiovisuelle.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Tout savoir sur la campagne : articles de presse, informations, photos, vidéos…

 

                                 Contre la traite des personnes en Tunisie

     #Pas_à_vendre#ليسوا_للبيع

   Pas à vendre  ليسوا للبيع

 

         

                           Photo du tournage du film « Tourbillon »

Les profils des victimes de la traite évoqués dans ces mini-films ainsi que leurs histoires ont été choisis par les jeunes eux-mêmes sur la base de « l’Etude Exploratoire sur la traite des personnes en Tunisie » réalisée par l’OIM en 2013.

Les mini-films sont disséminés via les réseaux sociaux afin de toucher et dialoguer avec le public-cible, qui n’est pas toujours informé de l’existence et des risques de la traite des personnes.

En plus des mini-films, un spot de sensibilisation où apparait Atef Ben Hassine, comédien très populaire en Tunisie, est diffusé en télévision.

             

                             Le spot télévisé, avec Atef Ben Hassine

 

Cette campagne est organisée dans le cadre du projet SHARE II, financé par Département d’Etat des Etats-Unis d’Amérique (bureau de J/TIP), qui vise à soutenir le Gouvernement tunisien en matière de lutte contre la traite des personnes et l'assistance des victimes. Ce projet est développé par l’OIM Tunisie en partenariat avec de nombreux acteurs gouvernementaux et non-gouvernementaux, à savoir:

 

Qu’est-ce que la traite des personnes ?

 

 

Protocole visant à Prévenir, Réprimer et Punir la Traite des Personnes (Palerme, Italie, 2000)

L’expression « traite des personnes » désigne le recrutement, le transport, le transfert, l’hébergement ou l’accueil de personnes, par la menace de recours ou le recours à la force ou d’autres formes de contrainte, par enlèvement, fraude, tromperie, abus d’autorité ou d’une situation de vulnérabilité, ou par l’offre ou l’acceptation de paiements ou d’avantages pour obtenir le consentement d’une personne ayant autorité sur une autre aux fins d’exploitation.

L’exploitation comprend, au minimum, l’exploitation de la prostitution d’autrui ou d’autres formes d’exploitation sexuelle, le travail ou les services forcés, l’esclavage ou les pratiques analogues à l’esclavage, la servitude ou le prélèvement d’organes. 

Art.3 du Protocole

                   

La traite des personnes c’est une nouvelle forme d’esclavage ; c’est un crime et une grave violation

des droits humains.

 

La Tunisie a signé et ratifié le Protocole de Palerme contre la traite des personnes en 2003.

 

Pour en savoir plus sur les programmes de l’OIM de lutte contre la traite au niveau mondial : http://www.iom.int/fr/lutte-contre-la-traite-des-personnes 

 

 

 

La traite des personnes en Tunisie

La traite des personnes est un phénomène mondial qui n’épargne pas la Tunisie : une étude menée par l’OIM en 2013 a démontré qu’il s’agit d’un pays source, de destination, et de transit pour les victimes de la traite. La traite interne touche essentiellement des enfants mais aussi des femmes et des personnes handicapées, exploités dans le travail domestique ou agricole, dans la mendicité, dans l’exploitation sexuelle ou dans des activités criminelles. La traite transnationale qui concerne principalement des étrangers, essentiellement d’origine subsaharienne, exploités en Tunisie dans le travail domestique et le travail forcé comme l’agriculture.

Depuis 2012, l’OIM Tunisie a détecté et assisté un total de 69 victimes de la traite. 

Au niveau institutionnel, il s’agit d’un problème d’actualité que les autorités tunisiennes s’emploient activement à combattre : un projet de Loi visant à lutter contre la traite des personnes a été approuvé en Conseil Interministériel en mai 2015, et est en cours de discussion au sein de l’Assemblée des Représentants du Peuple. Ce projet de loi est basé sur les « 4 P », les quatre piliers de la lutte contre la traite des personnes : la Prévention, la Protection des victimes, les Poursuite des auteurs du crime, les Partenariats entre les pays pour lutter contre le phénomène.

 

Que faire si vous connaissez une victime, ou si vous pensez être

victime de la traite des personnes ?

Si vous connaissez quelqu’un qui est victime de la traite des personnes, ou si vous pensez être vous-même victime, appelez Police Secours au numéro 197.

Si la victime de la traite est mineure, vous pouvez contacter directement le Bureau du Délégué Général à la Protection de l’Enfance au numéro 71 798 603.

Vous trouverez plus de renseignements sur www.delegue-enfance.nat.tn.

Si la victime est un(e) Tunisien(ne) à l’étranger, vous pouvez contacter directement le Bureau de la migration et de la main d’œuvre étrangère au numéro 71 798 196.

Vous trouverez plus de renseignements sur www.emploi.gov.tn.

 

 

Les mini films de la campagne

Les 5 mini-films ont été réalisés par 30 jeunes ambassadeurs tunisiens, entre juin et octobre 2015 à Sousse. Les profils des victimes de la traite évoqués dans ces mini-films ainsi que leurs histoires ont été choisis par les jeunes ambassadeurs eux-mêmes sur la base de cas réels qui ont été recensés dans « l’Etude Exploratoire sur la traite des personnes en Tunisie » réalisée par l’OIM en 2013.

 

Poupée de chiffon -  عروسة شوالق

 

 

Synopsis :

L’histoire de Sarra, une petite fille victime de la servitude domestique

Sarra est une jeune fille de 13 ans venant du Nord-Ouest de la Tunisie. Afin d’améliorer leurs conditions sociales, son père l’a envoyé pour travailler chez une famille aisée. Déracinée, Sarra se trouve, du jour au lendemain, avec une multitude de responsabilités dans la nouvelle maison (nettoyage, rangement…) mais tout ce qu’elle désire, c’est de rentrer chez elle. Sarra parviendra-t-elle à s’enfuir ?

Acteurs :

Zouhour Khardani – Sarra, la victime

Yosra– Mère de Sarra

Narjes Challouf – Aicha-

Dorra Hichri – Femme Intermédiaire-

Meriem Chatti – Mère de « Aicha »-

Chafik Osman – Père de « Aicha »

Mohamed Slim Gam – Trafiquant

Equipe de tournage :

  • Chef d'équipe: Sawssen Bayoudh
  • Mohamed Gam
  • Manel Romdhani
  • Dorra Hichri
  • Sirine Touibi
  • Narjes Challouf

 

                                                            

Si vous connaissez quelqu’un qui est victime de la traite des personnes, ou si vous pensez être vous-même victime, appelez Police Secours au numéro 197.

Si la victime de la traite est mineure, vous pouvez contacter directement le Bureau du Délégué Général à la Protection de l’Enfance au numéro 71 798 603.

Vous trouverez plus de renseignements sur www.delegue-enfance.nat.tn.

 

Paie journalière – جرناطة

                                                                      

 

 

Synopsis :

L’histoire de Ridha, une jeune victime de l’exploitation des personnes handicapées

Ridha, un adolescent de 16 ans souffrant d’un handicap physique, raconte sa journée à sa mère en détournant la vérité. Il n’arrive pas à lui avouer qu’il est exploité pour faire la mendicité dans les rues par un homme dangereux dont il a peur. La mère, ressentant le malaise, s’accroche pour découvrir la vérité, jusqu’à que cet homme fasse son entrée…

Acteurs :

Azouz Wahada – Ridha, la victime

Monia Mani – La mère de Ridha

Mohamed Slim Gam – Trafiquant

Equipe de tournage :

  • Chef d'équipe: Wassim Herrira
  • Hanen Boudhkane
  • Houssem Ben Alaya
  • Rami Jegham
  • Wassim Dziri
  • Ali Jlali
  • Dhia Abroug

 

                                                                        

Si vous connaissez quelqu’un qui est victime de la traite des personnes, ou si vous pensez être vous-même victime, appelez Police Secours au numéro 197.

Si la victime de la traite est mineure, vous pouvez contacter directement le Bureau du Délégué Général à la Protection de l’Enfance au numéro 71 798 603.

Vous trouverez plus de renseignements sur www.delegue-enfance.nat.tn.

 

Tensay -  تنساي 

 

 

Synopsis

L’histoire d’une femme étrangère originaire d’Afrique Subsaharienne, victime de servitude domestique en Tunisie.

Elle s'appelle Tensay. Elle est venue ici car on lui a dit que la Tunisie est un grand pays où elle pourra vivre dans de meilleures conditions que celles de son pays. La personne qui l'a contactée l'en a convaincu. Elle lui a dit qu’elle serait bien payée et qu’elle aurait un travail dans un salon de coiffure très connu… La suite du témoignage, qui fait froid dans le dos, ne pourra qu’éveiller les consciences.

Acteurs :

Mediha Ouni – Tensay, la victime

Chalbi Ben Ibrahim –

Equipe de tournage :

  • Chef d'équipe: Karima Laouiti
  • Hayene Daghrir
  • Imen Chatti
  • Mediha Ouni
  • Mariem Chatti

                                                                         

Si vous connaissez quelqu’un qui est victime de la traite des personnes, ou si vous pensez être vous-même victime, appelez Police Secours au numéro 197.

Tourbillon – دوّامة 

 

Synopsis :

L’histoire de Farah, une femme tunisienne victime de la prostitution forcée à l’étranger

Farah raconte les joies de sa vie merveilleuse au Moyen-Orient à une autre jeune femme. La réalité est tout autre. Farah est une femme tunisienne qui a été leurrée par un faux contrat à l’étranger. Son passeport confisqué, elle s’est retrouvée déracinée, menacée, enfermée et exploitée dans un réseau de prostitution au Moyen-Orient. Mais alors, pourquoi ne raconte-t-elle pas la vérité à son interlocutrice ? Est-elle en train de recruter une nouvelle victime ?

Acteurs :

Amel Agrebi – Farah, la victime

Syrine Touibi, Dorra Hichri, Chayma Grijem – Les Femmes

Equipe de tournage :

  •  Chef d'équipe: Emna Hattab
  • Siwar Zrelli
  • Amel Ben Mimouna
  • Mariem Boukef
  • Abdelhamid Nabli
  • Aicha Dahmen

 

                                                            

Si vous connaissez quelqu’un qui est victime de la traite des personnes, ou si vous pensez être vous-même victime, appelez Police Secours au numéro 197.

Si la victime est un(e) Tunisien(ne) à l’étranger, vous pouvez contacter directement le Bureau de la migration et de la main d’œuvre étrangère au numéro 71 798 196.

Vous trouverez plus de renseignements sur www.emploi.gov.tn.

 

Mirage – سراب

 

 

Synopsis :

L’histoire d’Ahmed, un homme victime du travail forcé en Europe.

Après avoir eu son diplôme  et cherché en vain du travail,  Ahmed, un jeune Tunisien décide de partir clandestinement à l’étranger en rêvant d’une vie meilleure.  Arrivé en Europe, ce jeune vingtenaire se trouve piégé dans un réseau de criminels qui l’exploitent dans un travail forcé dans l’agriculture. A travers les yeux d’Ahmed, nous allons découvrir l’histoire des victimes du travail forcé.

Acteurs :

Zied Ben Abdeljelil – AHMED, Victime

Equipe de tournage:

  • Chef d'équipe: Khalil Jegham
  • Chayma Grijem
  • Oumaima Ouaslati
  • Zien Ben Abdeljelil
  • Zayneb Dridi

 

                                                                        

Si vous connaissez quelqu’un qui est victime de la traite des personnes, ou si vous pensez être vous-même victime, appelez Police Secours au numéro 197.

Si la victime est un(e) Tunisien(ne) à l’étranger, vous pouvez contacter directement le Bureau de la migration et de la main d’œuvre étrangère au numéro 71 798 196.

Vous trouverez plus de renseignements sur www.emploi.gov.tn.

 

Pas à vendre - ليسوا للبيع - le film entier

Lien Youtube de la bande-annonce

https://www.youtube.com/watch?v=h2i14ZZ58uo

 

Pas à vendre - Un film collectif

Le film complet, d’une durée de 20 minutes, reprend les mini-films, enchaînés par un slam dit par Menyar Ben Alaya et écrit par Emna Hattab.

Les paroles du slam sont profondes et s’inspirent des drames des histoires vécues par les personnages.

                                                                                                                        

Menyar Ben Alaya récitant le slam écrit par Emna Hattab

 

Texte du Slam

C’est l’histoire d’une petite fille, qui ne connait ni la ville ni ses alentours

Ses rêves s’arrêtent au bout de ses doigts qui tiennent sa poupée préférée. 
Ils l’ont trompé, et ils lui ont ouvert les yeux

Ils lui ont promis la belle vie

Ils l’ont achetée, l’ont vendue et l’ont enterrée vivante

Ils ont détruit sa vie et enterré son sourire

Et ils ont, même, détruit sa poupée

طفلة صغيرة لا تعرف لا شارع و لا مدينة
احلامها حدّها حدّ العروسة ليفيديها
غرّوا بيها و حلّولها عينيها و طمّعوها بالمدينة ولّي فيها
باعوها و شراوها و دفنوها في تركينة
حطّمولها حياتها و طفّاولها التّبسيمة
و حتٌى مالعروسة...رزاوها فيها

Il voulait être un homme digne sans avoir à mendier.

Il voulait travailler

Il voulait que sa mère soit fière de lui

Il voulait juste vivre dignement.

On lui enleva sa dignité et exploita son handicap

Eux, ils l’ont opprimé, domestiqué et assujetti

Eux, ils ont tué en lui le brin d’espoir qui le guidait

Ils ont embrumé sa vie jusqu’à ce qu’il se perde

حَبّ يكون انسان مانغير ما يمدّ يديه لالطّلبة و يِتْهان
حَبّ يكون راجل، خدّام، أمّو تفرح بيه وعليه تطمان
حبّ يعيش بكَرامتو، من غير ما يستغلّوا إعاقْتو
اما هوما...عفسوا فيه، استغلٌوه و تحكّموا فيه
و طفاولوا شعلة الامل ليكانت تضوّيلوا في الطّريق
ضلّموها عليه، ماعادش يشوف في الثّنيّة تهزّ لوين

Ce n’est pas parce que c’est une femme, qu’elle n’a pas d’âme, de personnalité ou d’ambitions.

 

Parce que c’est une femme qui se voulait indépendante et bravait ses craintes.

Parce que c’est une femme, ils l’ont dupé, leurré et vendus

Parce que c’est une femme, Ils l’ont dépouillé de sa dignité

Parce que c’est une Femme, Ils l’ont accablé de haine, d’aversion et de dégoût.

خاترها مرا، موش معناها منغير روح، منغير شخصيّة و منغير طموح

 

خاترها مرا، هي عمّلت على روحها  و غزرت لبعيد منغير خوف

خاترها مرا، هوما غرّوا بيها و باعوها لحياة موش ليها

خاترها مرا، عفّسولها على كرامتها و لعبوا بيها

خاترها مرا، زرعوا فيها البغض و الكره و قضاوا عليها

ليسوا للبيع#

Elle rêvait d’une vie meilleure

Elle s’est réveillée coincée dans un cauchemar où des tunisiens et des mafieux complices vendent des femmes chimériques
Leurrées, elles ont chu dans la tourmente d’un commerce ingrat 
Elles sont devenues esclaves des temps modernes, asservies et opprimées par un être humain.

حِلْمت حلمة خلاّتها تطمان
اما ولّاتلها كوشمار كيف قامت مالمنام
كوشمار فيه توانسة و مافيات سارحة في سوق نساء حالْمات
نساء مافاقتش مالمنام كان كيف باعوها و شراوها، لقات روحها عبِيد في هالزّمان
ما يحكمش فيها الوقت، اما يحكم فيها انسان.

Il aspirait à une vie meilleure, il voulait vivre et s’envoler 

Un jour, il a reçu cette lettre qui lui promettait monts et merveilles,

et l’a poussé à rêvasser dans un océan d’illusions

Il s’est noyé

Il s’est trouvé coincé dans une escroquerie, ils ont tué la flamme qui brulait en lui

حَبّ يحلّ جوانحو و طمح القدّام
كيف جاتو ورقة، حلّتلو البيبان و خلّاتو سارح في بحر مِالاوهام
هزّتّو للغريق. موجة تهزّ و موجة تجيب..
غرّقتّو و غرّت بيه، قصّتلو جوانحو و طفات الشّعلة ليفيه

 

Le Spot

https://www.youtube.com/watch?v=6vlvfqRs3uU&index=8&list=UUCw1KMqbCs7Ek3m2zcVSSdA

L'acteur Atef Ben Hassine surgit de l’obscurité pour affirmer que la traite des personnes ne se passe pas uniquement dans les films et qu'elle est beaucoup plus grave dans la réalité.

Il conclut avec le slogan de la campagne :

« Pas à vendre »ليسوا للبيع

 

 

 

 

Le logo de la campagne

La campagne de sensibilisation s’adresse essentiellement aux jeunes Tunisiens mais aussi au grand public. Les matériels qui ont été conçus tournent autour d’une charte graphique unique en Tunisie qui met en évidence un logo et un slogan « Pas à Vendre »  ليسوا للبيع, utilisé comme hashtag sur les réseaux sociaux pour dénoncer ce crime et dire non à la traite. Le Logo de la campagne se présente comme suit (décliné en deux couleurs):

   

 

 

 

 

Galerie photos

Formation

  

Tournage

 

     

Remise des diplômes

       

Evènement de lancement de la campagne