Une session de sensibilisation auprès d’un groupe de migrants portant sur les risques de la migration irrégulière et la traite des personnes.


Post date: 
27/03/2017 - 2:07pm
Author: 
ZIED

Le 24 mars, l’OIM a organisé, en coordination avec le CRT de Médenine, une session de sensibilisation sous forme de « projection-débat », dont le but était de mieux informer les migrants installés dans le sud tunisien sur les dangers de la migration irrégulière ainsi que de la traite des personnes.

A cette occasion, la Campagne « Aware migrants » a été diffusée à un groupe de 28 migrants originaires de différents pays d’Afrique Subsaharienne dont 5 femmes. Ces migrants sont actuellement hébergés et assistés au Centre du CRT de Médenine.

 

   

 

Les migrants ayant participé à la session de sensibilisation ont été touchés par le message délivré par les spots de la Campagne « Aware migrants ». La Campagne, qui se présente sous forme de différentes vidéos-témoignages de la part de migrants ayant subi des violences durant leur parcours migratoire, notamment en Libye, a rappelé aux migrants qu’ils sont extrêmement vulnérables à toute forme de violence, d’abus et de discrimination durant leur trajet depuis leur pays d’origine jusqu’à destination.

Plusieurs migrants ont confié au personnel de l’OIM avoir vécu, entendu parler ou connu des personnes qui ont vécu des situations similaires. Certains migrants ont eux-mêmes apporté leur témoignage et expliqué avoir subi, pendant leur expérience migratoire en Libye, des conditions de vie difficiles et des sévices dont ils gardent des séquelles terribles.

Durant cette session de sensibilisation, l’OIM a également projeté la Campagne nationale de lutte contre la traite des personnes « Pas à vendre », qui relate en grande partie le vécu de certains d’entre eux, notamment des femmes migrantes. Le mini-film « Tensey », qui évoque l’histoire d’une femme originaire d’Afrique Subsaharienne, victime de servitude domestique en Tunisie, a suscité une réaction vive et immédiate chez les migrantes présentes durant la projection débat de la Campagne: ces migrantes se sont rappelées de cas similaires trompés et recrutés dans leurs pays d’origine sur la base de fausses promesses de bonnes conditions de vie et de travail.

A la fin de la session, les migrants ont sollicité le soutien de l’OIM afin de continuer à organiser ce type de sessions de sensibilisation en Tunisie, mais aussi dans leurs pays d’origine. Pour ces migrants, il est important de sensibiliser les populations vulnérables, surtout les jeunes, qui sont tentés par la migration irrégulière, et qui n’ont pas suffisamment conscience des risques qu’ils encourent. Tout en sachant que la route migratoire de méditerranée centrale est la plus dangereuse et meurtrière au monde (plus de 5 000 migrants sont disparus en Mer en 2016).

Les migrants ont également confirmé qu’ils seront désormais des vecteurs d’information et de sensibilisation auprès de leurs pairs, une fois de retour au pays.

 

   

 

     Le 24 mars 2017, l’OIM a sensibilisé les migrants aux dangers

de la migration irrégulière  et de  la traite des personnes ; Ils ont été

     aussi informés de l’assistance que peut leur fournir l’OIM.


Documents: 
PDF icon Article - Session sensibilisation (240317).pdf