TRAITEMENT MEDIATIQUE DE LA MIGRATION FONDE SUR LE DROIT INTERNATIONAL ET LES DONNEES FACTUELLES


Post date: 
17/10/2017 - 2:49pm
Author: 
ZIED

Formation des formateurs

 

 

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Tunisie en partenariat avec le Centre Africain de Perfectionnement des Journalistes et Communicateurs (CAPJC) a clôturé le jeudi 5 octobre 2017, le premier atelier de formation de formateurs sur le traitement médiatique de la migration fondé sur le droit international et les données factuelles.

L’atelier de six jours qui était organisé en deux cycles sous forme d’ateliers interactifs, d’études de cas, de simulations et de rencontres avec des migrants et des experts nationaux et internationaux avait pour objectif de travailler avec les journalistes sur la qualité et la pertinence de la couverture médiatique de l’actualité migratoire et l’utilisation à bon escient de terminologie, d’images, de chiffres et de sources.

Au terme de l’atelier, 11 journalistes et rédacteurs en chef, introduits aux concepts clés de la migration, aux droits des migrants, à leurs réalités et aux défis, leur contribution au développement du pays hôte et d’origine, pourront animer eux-mêmes des formations au profit de leurs pairs.

Dans son allocution de clôture, M. Said Benkraeim, directeur du CAPJC s’est félicité de la qualité de cet atelier qui pose la première pierre à la collaboration entre l’OIM et le CAPJC. Mme Lorena Lando, Chef de Mission de l’OIM en Tunisie, a de son côté souligné l’importance de l’engagement des médias pour une couverture optimisée de l’actualité migratoire.

Selon Rym Benarous (Le Temps), la migration peine à trouver sa place dans l’actualité en Tunisie qui, depuis la révolution de 2011, vit plusieurs évènements marquants paraissant prioritaires à la question migratoire. Le défi rencontré dans les salles de rédaction serait, selon la plupart des participants, de déclasser la migration des « faits divers » et en faire un sujet plus vendeur, sans attendre qu’une tragédie la remettre à la première page.

Le renforcement de capacités de journalistes sur ce thème est crucial, au vu de l’actualité de la thématique mais également du rôle joué par les médias dans l’information de l’opinion publique et le façonnement des débats publics. Accroître la compréhension de la thématique par des journalistes et permettre le partage des connaissances de ceux-ci va renforcer la qualité de l’information sur la migration et accroître la couverture médiatique du sujet. Mais surtout, cela va permettre la diffusion d’informations analysées et vérifiées au regard du droit international, du contexte et des faits et chiffres.

Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet « Appui au Pilier de Développement du Programme Régional de Développement et de Protection pour l’Afrique du Nord (RDPP NA) » mis en œuvre par l'OIM et financé par l’Union européenne - via l’Instrument Européen de Voisinage et le Fonds Fiduciaire d’urgence - fenêtre « Afrique du Nord ».

Le projet RDPP NA, dont le chef de projet senior est Paola Pace de l’OIM, vise à saisir les opportunités crées par la migration en Tunisie, et dans les autre quatre pays de l’Afrique du nord, dans le but de renforcer la résilience des communautés hôtes d’un côté et la cohésion entre les communautés d’accueil et de migrants de l’autre et ce, par la promotion de solutions de développement, de création d’emploi et d’initiatives socio-économiques durables.

Le contenu de ce document relève de la seule responsabilité de l’Organisation internationale pour les migrations et ne peut aucunement être considéré comme reflétant le point de vue de l’Union européenne.

       

Ce projet est financé  par l’UE                                  Ce projet est mis en œuvre par
                                                                                          l'Organisation internationale pour les migrations


Documents: 
PDF icon Article - Formation de formateurs journalistes-RDPP.pdf