Lutter contre la traite

Protection Respect des droits de l’Homme                                                                                                               

Assistance aux vulnérables
Gestion des migrations

ImagePar «traite des personnes» il faut comprendre: « le recrutement, le transport, le transfert, l’hébergement ou l’accueil de personnes, par la menace de recours ou le recours à la force ou à d’autres formes de contrainte, par enlèvement, fraude, tromperie, abus d’autorité ou d’une situation de vulnérabilité, ou par l’offre ou l’acceptation de paiements (…) pour obtenir le consentement d’une personne ayant autorité sur une autre aux fins d’exploitation » [Article 3 du Protocole additionnel à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants].

L’approche globale de l’OIM face à la traite des personnes s’inscrit dans le cadre de la gestion des migrations. Les activités très variées de l’Organisation sont mises en oeuvre en partenariat avec les institutions gouvernementales, les ONG et les organisations internationales. L’approche s’appuie sur trois principes régissant toutes les activités de lutte contre la traite:

  • Le respect des droits de l’homme
  • Le bien-être physique, mental et social de l’individu et de sa communauté
  • La viabilité, grâce au renforcement des capacités institutionnelles des gouvernements et de la société civile

A cet effet, et depuis 1994, l’OIM entreprend des actions pour la lutter contre toutes les formes d’exploitation des migrants, en particulier les violations graves des droits de l’homme dont souffrent les victimes de la traite.

Ainsi, grâce à son engagement continu avec sa présence dans le monde entier, l’OIM a pu renforcer les capacités de ses partenaires tant gouvernementaux que non gouvernementaux tout en mettant au point des normes opérationnelles qui permettent d’atteindre des résultats durables, susceptibles à savoir :

  • Offrir une protection aux femmes, aux hommes et aux enfants des deux sexes victimes de la traite en veillant à les rendre autonomes
  • Susciter une prise de conscience accrue et oeuvrer à une meilleure compréhension du problème
  • Rendre justice aux victimes de la traite

Par ailleurs, notons que l’OIM poursuit son travail de recherche quantitatif et qualitatif sur la traite afin de mieux étayer ses propres travaux ainsi que ceux des autres en mettant plus particulièrement l’accent sur les routes et les tendances de la traite, sur les causes et les conséquences à la fois pour les individus et pour la société au sens large, ainsi que sur la structuration, les motivations et le mode opératoire des groupes criminels organisés.

Pour plus d'information,veuillez consulter:  Etude Exploratoire sur la Traite des Personnes en Tunisie (Fr); Tunisia Base line Study on traficking in Person(Engl)

 

L'activité "Lutter contre la traite" à la une : La campagne "L'histoire de Fatma"