Dialogues Politiques et Recherches

ImageUne saine analyse des données et des politiques est une condition clé pour comprendre le phénomène migratoire, élaborer de nouvelles politiques efficaces et mettre au point des méthodes pratiques viables.

Les activités de l’OIM visent à renforcer la capacité des gouvernements et des autres parties prenantes pertinentes à concevoir et à appliquer des politiques et des stratégies efficaces de gestion des migrations à l’échelle nationale, régionale et mondiale. En outre, l’OIM effectue des recherches régulières et continues sur les questions migratoires d’actualité en vue de renforcer et d’améliorer la fourniture des programmes et le travail d’orientation des Etats membres et autres parties prenantes, en améliorant la base de connaissances pour permettre l’élaboration de politiques migratoires, et en réalisant de nouvelles analyses sur les dynamiques migratoires en cours.

L’OIM et le Dialogue de haut niveau des Nations Unies sur les migrations internationales et le développement de 2013.

Les 3-4 octobre 2013, l’Assemblée générale des Nations Unies a organisé à New York le deuxième Dialogue de haut niveau sur les migrations internationales et le développement. Le premier dialogue de haut niveau sur ce thème avait eu lieu en 2006.

En sa qualité d’organisme chef de file à l’échelle mondiale dans le domaine de la migration, l’OIM a été invitée par ses Etats Membres et l’Assemblée générale des Nations Unies à participer et à contribuer au Dialogue de haut niveau en même temps que ses partenaires des Nations Unies. Le Dialogue de haut niveau de 2013 constituait une bonne occasion pour améliorer la gouvernance de la migration notamment sous l’angle de la protection des droits humains de tous les migrants, de la façon dont les migrants et la migration sont perçus, et de la place qu’occupe la migration dans les programmes de développement à l’échelle nationale et mondiale.

Recommandations d’action de l’OIM au Dialogue de haut niveau de 2013 :

  1. Améliorer l’image des migrants dans l’opinion ;
  2. Intégrer la migration dans la planification du développement ;
  3. Protéger les droits humains de tous les migrants ;
  4. Gérer la migration dans les situations de crise ;
  5. Renforcer la collecte de données factuelles sur la migration et l’élaboration de politiques concernant la migration fondées sur les connaissances ;
  6. Promouvoir la cohérence des politiques et le développement institutionnel.

Cliquez ici pour consulter les publications et recherches de l'OIM Tunisie