Centres de Ressources pour les Migrants à Tunis, El Kef et Sfax

Description du projet

Financé par: Fonds de l’OIM pour le Développement

Exécuté par : Organisation internationale pour les migrations (OIM)

Partenaires : Office des Tunisiens à l’Etranger (OTE), Agence Nationale pour l’Emploi et le Travail Indépendant (ANETI), associations locales, établissements d’enseignement

Couverture géographique : Tunisie

Durée du projet : 12 mois

Budget : 181.000 USD

Site internet du projet : www.centresmigrants.tn

Contexte

La migration internationale joue depuis longtemps un rôle central dans la vie socio-économique de la Tunisie. Au cours des dernières décennies, le pays a connu d’importantes vagues d’émigration régulière et irrégulière vers l’Europe et le Moyen-Orient. La Tunisie représente également un pays de transit pour les migrants d’Afrique sub-saharienne cherchant à gagner l’Europe.

Ces migrations sont à la fois une source d’opportunités et de défis. Nombre de Tunisiens résidants à l’étranger contribuent ainsi au développement de leur pays d’origine, notamment par le biais d’envois de fonds. Mais les Tunisiens cherchant à émigrer sont également exposés à un certain nombre de risques durant leur voyage et leur séjour dans le pays d’accueil.   

Depuis la Révolution de 2011, la question de la migration, notamment la migration de travail et la contribution des expatriés au développement de leur pays d’origine, a gagné en importance.  Le gouvernement tunisien s’est ainsi engagé dans diverses activités pour gérer la migration de manière efficace, limiter la migration irrégulière et engager la communauté tunisienne à l’étranger. 

Objectifs

En étroite collaboration avec l’OTE et l’ANETI, l’OIM soutent les efforts du gouvernement par la création de trois Centres de Ressources pour les Migrants (CRM), établis dans trois régions connaissant de forts taux d’émigration : Tunis, El Kef et Sfax.

Les CRM représentent une source fiable d’informations et de conseils pour tous les migrants en Tunisie (potentiels, réels, de retour), afin de leur permettre de prendre des décisions quant à leurs projets migratoires en toute connaissance de cause.

Le projet contribue à prévenir la migration irrégulière, faciliter la migration légale, protéger les migrants réguliers et irréguliers, promouvoir les retours durables, et promouvoir les liens entre la migration et le développement.

 

 

 

Détails du projet

Création de trois Centres de Ressources pour les Migrants

Trois CRM ont été ouverts dans les bureaux de l’OTE à Tunis, le Kef et Sfax. Ces CRM offrent des informations et des services de soutien aux migrants potentiels, réels, et de retour en Tunisie.

Les CRM donnent aux migrants les moyens de prendre des décisions réfléchies quant à leurs projets de migration, minimisant ainsi les risques et maximisant les bénéfices de l’expérience migratoire.  

Les personnes souhaitant émigrer peuvent accéder à des informations sur les opportunités de migration, notamment en tant qu’étudiant ou travailleur. Elles peuvent également obtenir des informations sur un certain nombre de pays de destination. Une base de données répertoriant les prestataires de services pertinents pour les migrants en Tunisie et à l’étranger (y compris les consulats et les bureaux de l’OTE) sont également mis à disposition.

Les migrants peuvent accéder à ces informations par différents moyens :

  • Plateforme web www.centresmigrants.tn, s’adressant à un large public ;
  • Téléphone ou rencontres directes, pour des conseils plus personnalisés.

Le personnel des CRM a bénéficié de formations spécifiques sur les questions migratoires et la bonne gestion des différents services des centres. Le personnel a ainsi les capacités de conseiller les migrants de manière efficace afin de les soutenir durant les différentes phases du processus migratoire. 

Promouvoir les migrations sûres par des activités de sensibilisation

Les services offerts par les trois CRM sont complétés par une série d’activités visant à promouvoir une meilleure connaissance des risques liés à la migration.

L’OIM, en coopération avec des associations locales, des institutions d’enseignement, le personnel des trois CRM et d’autres acteurs pertinents, organisera des sessions publiques d’information sur les opportunités et les défis associés au processus migratoire.  Ces sessions d’information et de sensibilisation s’adresseront à toutes les parties prenantes intéressées.

L’OIM, en coordination avec l’OTE, conduira également des campagnes d’information et de prévention dans les médias nationaux. Ces dernières permettront également d’informer le grand public quant aux services offerts aux migrants par les centres et d’autres prestataires.