Aide au Retour Volontaire et à la Réintégration de Suisse en Tunisie

Description du projet

L’Aide au Retour volontaire et à la Réintégration de Suisse en Tunisie (AVRR Suisse) est un projet financé de 2012 à 2014 par l’Office Fédéral des Migrations de la Suisse, mis en œuvre par l’Organisation Internationale pour les Migrations Tunisie (OIM).

Contexte

Les mouvements de contestation populaire de 2011 en Tunisie et en Égypte ont eu un impact significatif sur le nombre de tunisiens qui ont décidé de tenter leur chance en traversant la Méditerranée et en entrant illégalement en Europe.

L’Office Fédéral des Migrations de la Suisse a fait appel à l’Organisation Internationale pour les Migrations et à son expérience pour mettre en œuvre un projet de retour volontaire et de réintégration à destination des Tunisiens séjournant en Suisse sous le régime de l’asile.

Face aux défis légaux, sociaux et économiques rencontrés par les migrants Tunisiens en Suisse, le projet vise à donner l’opportunité aux migrants qui souhaitent revenir volontairement au pays de développer un projet de réintégration soutenu par l’OIM, à même de les stabiliser dans leur région d’origine en leur assurant un revenu.

Pour la première fois, le projet est ouvert aux cas dits « Dublin » en plus des migrants se présentant dans les centres de réception suisses.

Objectif

  • Organiser l’accueil,  le conseil, et le cas échéant l’organisation du retour volontaire des migrants dans les centres de réception en Suisse et à l’aéroport en Tunisie, avec une attention particulière portée aux personnes vulnérables, aux mineurs non accompagnés et aux migrants de retour nécessitant un accompagnement sanitaire ;
  • Financer la mise en place de projets de réintégration à travers la création d’activités génératrices de revenus, à hauteur de 5 000 dinars, avec possibilité de s’associer avec des personnes de la communauté pour monter des projets plus importants ;
  • Accompagner les migrants de retour dans l’élaboration du montage de leur projet de réintégration afin de renforcer leurs capacités, garantir la durabilité de leur projet et leur intégration dans la communauté ;
  • Mobiliser les institutions et partenaires tunisiens dans la mise en place et le suivi des projets.

L’expérience de l’OIM pour l’aide au retour

L’OIM a été impliquée dans des projets d’aide au retour depuis plus de 30 ans. Ces activités font parti de l’approche stratégique de l’organisation pour assurer une gestion humaine et ordonnée des migrations, qui bénéficient tant aux migrants qu’aux gouvernements et parties prenantes.

 L’OIM Tunisie dispose de deux bureaux à Tunis et à Sfax, ainsi que d’une équipe de travailleurs nationaux et internationaux qui assurent le contact constant avec les bénéficiaires du projet, ainsi que la transparence et la régularité des fonds alloués aux projets.

 

 

 

 

 

 

Détails du projet

Les activités

  • En Suisse, le migrant obtient des conseils en vue du retour et clarifications relatives aux possibilités de réintégration avant le départ auprès de l’OIM Suisse et des autorités cantonales. Le bénéficiaire peut prendre une décision informée sur son retour volontaire en Tunisie et s’inscrire pour le programme s’il le souhaite. L’organisation du vol de retour et un accompagnement si nécessaire sont alors mis en place.  
  • A son arrivée à l’aéroport, l’OIM Tunis se charge d’accueillir le bénéficiaire de l’Aide au Retour Volontaire et à la Réintégration (AVRR), et prend en charge les frais de déplacement afin de permettre au migrant de rejoindre sa région d’origine ;
  • Le bénéficiaire prend contact par la suite avec le bureau de l’OIM à Tunis ou à Sfax : l’équipe de l’AVRR explique au bénéficiaire le projet et l’aide financière qu’il peut demander, ainsi que les documents à réunir ;
  • Le bénéficiaire suit ensuite une formation avec l’ANETI ou avec l’organisation CONECT. Ces deux organismes guident les bénéficiaires pour créer leur plan d’affaire. Cela permet de créer des projets plus durables ;
  • Le plan d’affaire du bénéficiaire est alors envoyé à l’OIM. L’équipe de l’AVRR présente le projet du bénéficiaire au Comité de Pilotage de l’AVRR. Le comité de pilotage analyse le plan d’affaire et décide si le projet est fiable et peut-être validé, sinon, il devra être resoumis ;
  • Les projets validés sont ensuite financés par l’OIM : l’OIM paye directement les fournisseurs auprès desquels les bénéficiaires souhaitent obtenir les matériaux, les animaux ou la marchandise nécessaires à leur projet.
  • Six mois après le paiement, l’OIM rend visite au bénéficiaire pour constater l’avancement de son projet.

Le Comité de Pilotage de l’AVRR

Le Comité de Pilotage du programme d’Aide au retour Volontaire se réunit toutes les deux semaines afin d’étudier les projets des bénéficiaires de retour en Tunisie. Il est composé du chef de mission de l’OIM Tunis et de l’équipe de l’AVRR, ainsi que du Chef de domaine Migration et Protection de Division Coopération Internationale (DCI) de l’Ambassade Suisse en Tunisie, du représentant de l’Office des Tunisiens à l’Étranger (OTE), et des représentants des centres de formation de l’ANETI et de CONECT.

Ce comité permet ainsi la consultation de toutes les autorités et organisations impliquées dans le programme d’aide au retour, dans l’intérêt d’une réintégration dans les règles et dans les meilleures conditions pour les bénéficiaires tunisiens.

En raison du grand nombre de bénéficiaires de la région de Sfax, un Comité Technique se réunit régulièrement dans le bureau de l’OIM à Sfax pour étudier les dossiers des différents partenaires et bénéficiaires de la région. Ces réunions se font en présence de l’OTE, des responsables des formations et ainsi que d’un représentant du Centre d’Affaires de Sfax

Vous trouverez en documents annexe plus de détails sur ce projet de retour